Jour 05 : 01/09/2019 : Munduk – Handara Gate – Ubud


On prend le petit déjeuner dans notre Guest house et à 09h00, on libère la chambre. C’est parti direction Ubud.

Au vue du chemin difficile jusqu’aux hauteurs de Munduk, on a négocié avec notre hôte de nous emmener jusqu’à « Twin Lake View » pour éviter de faire le chemin en moto.
On a payé 150.000 Rp (10€) pour être emmenés en voiture. Le frère de notre hôte, prend la moto et nous suit : Les balinais sont des as de la moto. Le « convoi » part jusqu’à Twin Lake View où on récupère notre scooter et on continue en direction d’Ubud. On s’arrête à « Bali Handara Gate ».
La porte est immense mais il n’y a rien autour. Le décor vaut la peine pour s’attarder pour une séance photo. On a payé 30.000 Rp/personne (2€) et on a même pu déposer nos bagages à la billetterie.
Devant nous, il y avait une quinzaine de personnes, et il faut attendre entre 5 et 10 minutes pour chaque personne le temps de faire le shooting. C’est bien, parce que au moins, quand on prend des photos, il n’y a personne en fond. Il faut être préparé quand votre tour arrive. En plus, vu que derrière la porte, il y a un hôtel de luxe, il peut y avoir quelques voitures qui passent. On attend quand même le passage des voiture pour avoir le champ libre pour la photo, c’est pas cool pour les personnes qui attendant, mais avoir une voiture en photo avec le Gate n’est pas cool pour nous 🙂

Bali Handara Gate

Nous récupérons nos sacs et décidons de nous diriger vers les terrasses de riz de Jatiluwih. Pour attendre notre nouvelle destination, on quitte le chemin principal et on découvre de nouveaux les chemins escarpés : C’est horrible avec la moto. On s’arrête et on abandonne Jatiluwih, tant pis. Le problème c’est qu’il faut rejoindre la rue principale pour atteindre Ubud, et il faudra repasser par plein de virages et pentes : la terreur s’installe 😥
On se met au stop et on arrête une petite camionnette avec un chauffeur et un passager à côté, on leur explique la situation et comme d’habitude, la bonté des balinais opère. Ma femme échange de place avec le passager, qui lui, conduit le scooter avec moi derrière. Ils nous ramènent jusqu’au chemin principal. On les remercie et on repart direction Ubud : plus question de faire des détours !

Chemin principal vers Ubud

On arrive à Ubud, la circulation est infernale : On n’en peut plus de la moto. Pour notre prochaine étape, on la laissera à l’hôtel. C’est décidé !

On arrive au niveau de notre hébergement « Yuni’s House » sur la rue « Jl. Monkey Forest ». L’hôtel de donne pas sur la rue principale, c’est à l’intérieur du marché. Ma femme descend et y va à pied. Moi, je descends du scooter et commence à le pousser dans la petite ruelle qui mène à l’hébergement. J’essaie de me frayer un chemin entre les motos stationnées. A 50m de l’hôtel, je suis au cœur du marché de rue « Ubud Street Market » (Jl. Karna). En poussant la moto, tout le monde me regarde et me demande si le scooter est en panne : la honte ! Pour eux c’est une route normale, et personne ne comprend pourquoi je pousse ma moto. J’arrive enfin et on nous installe :

Hôtel : Yuni’s House
Adresse : Jalan Karna, 80571 Ubud, Indonésie
2 nuits, du 01/09/2019 au 03/09/2019
Prix : 58 € / 910.000 Rp
Réservé avec Booking.com

Position de Yuni’s House

L’hôtel est correct, propre. On se repose pour 1 heure avant d’aller manger et découvrir Ubud. Un repos bien mérité après les frayeurs de la route.

Notre premier tour à Ubud

Histoire de changer un peu de la cuisine indonésienne, on se dirige vers un Warung-pizzeria assez réputé : « Warung Citta Ovest Pizza & Pasta ». On descend la rue du Street market : Jl.Karna jusqu’à Jl.Dewisita. À environ 200m à gauche, on trouve notre warung. Pour les pizzas, il faudra attendre 2h : on commande des pâtes : délicieux.

Pasta à « Warung Citta Ovest Pizza & Pasta »

On continue notre petit tour en remontant Jl. Goutama jusqu’à la rue principale : Jl. Raya Ubud.

Jl. Goutam – Ubud

On trouve au coin « BMC Money Changer » et on y change quelques euros. Les taux sont moins intéressants en comparaison avec Kuta. On commence à chercher un chauffeur pour le surlendemain, qui pourra nous amener à Amed. Les chauffeurs sont partout, mais on ne trouve pas de prix intéressant : 600.000 Rp (40€) pour un simple aller sans détour. On cherchera sur internet.
En cherchant un chauffeur, on trouve une agence de voyage locale (BB Tours & Information : en face de Guardian pharmacy : Jl. Raya Ubud No.9, Ubud, Kecamatan Ubud ) avec une employée assez sympa (Jiro). En discutant avec elle, on lui explique qu’on a réservé sur internet pour du Rafting le lendemain à 35$/personne. Elle nous propose la même prestation à 25$/personne. Elle se charge même d’annuler notre réservation en appelant l’agence auprès de laquelle on avait réservé (http://www.baliraftingtours.com). Elle se fait passer pour notre hôte et explique à son interlocuteur que nous pourrons pas faire du Rafting, la maligne !

Avant de rentrer, on va manger dans un petit Warung dans la rue Jl. Goutama. On a pris le traditionnel Mie Goreng et Nasi Goreng.

Nasi Goreng